Vous êtes ici : Nos actions » Actions en 2006

Février 2006 : préparation de la rentrée.



Préparation de la rentrée scolaire de juin 2006.


Nous avions décidé de faire une liste de 15 à 20 jeunes à scolariser à partir de juin, en privilégiant les familles du camp de réfugiés de Teluk dalam.

Nous avons organisé une réunion dans le camp pour décider des enfants prioritaires, dont certains ont perdu leurs parents lors du tremblement de terre.

Nous avons, pour l’ instant, une liste de 14 jeunes du camp. Le temps nous a manqué pour affiner cette liste et retourner faire des photos des jeunes.

Rupawan va terminer le travail, faire des photos et nous envoyer le tout.

Il va également aller dans les villages isolés pour aider les familles les plus en difficulté à la suite des séismes.

Nous avons rencontré Suterlina ( la première jeune scolarisée par Faomasi et qui est tuberculeuse ).

Elle va mieux mais a du mal à prendre de manière régulière son traitement.

J’ai parlé avec la femme médecin qui la soigne et elle m’a demandé d’expliquer à Suterlina qu’elle devait prendre soin d’elle.

Avec Rupawan nous avons longuement parlé de ce sujet avec Suterlina qui a promis de tout faire pour être en meilleure santé.

Elle est très maigre et était très inquiète de savoir si nous continuerions à l’ aider pour terminer sa scolarité.

Je me suis engagée, au nom de Faomasi, à l’ aider jusqu’à la fin de ses études. Elle a retrouvé son sourire et posé avec moi pour une photo.

Je n’ai pas pu aller dans le village d’Hilisalawa par manque de temps et aussi car les pluies rendaient le chemin très difficile. J’ai demandé à Suterlina de m’excuser auprès des villageois et ai promis de commencer par cette visite cet été.

Je n’ai pas pu rencontrer Robertus, Famatörö et Sucy les 3 autres jeunes d’ Hilisalawa scolarisés par Faomasi depuis septembre.

Les craintes de Suterlina et la lettre de remerciements de Sucy m’ amènent à penser que nous devons mettre en place des parrainages afin que ces jeunes, pour qui l’école a tant d’importance, puissent terminer leurs études.